Expo « Hélène de Beauvoir » au musée Würth à Eirstein (près de Strasbourg)

affiche expo 1

Hélène de Beauvoir (1910-2001) a été pendant longtemps dans l’ombre de sa sœur aînée, la  femme de lettres Simone de Beauvoir. Cette artiste peintre reconnue, a laissé plus de  3 000 œuvres : peintures à l’huile, à l’acrylique, aquarelles, gravures, dessins et collages.

Cette exposition met en lumière le travail artistique méconnu d’une peintre ayant su faire une synthèse entre les influences du cubisme, de l’orphisme et du futurisme.

En 1936, elle a 25 ans et réalise sa première exposition à Paris, Galerie Bonjean, rue d’Argenson. Pablo Picasso dit, en voyant ses toiles, que sa peinture est originale. Les critiques l’accueillent avec sympathie et notent une forte influence des musées dans les grandes œuvres de l’exposition. Avant sa sœur, qui n’a pas encore publié son premier livre, son art est reconnu par ses pairs.

En 1949, malgré les tensions politiques de l’époque, cette période est prospère pour l’artiste peintre qui réalise en tout six expositions en dehors de la France (Berlin, Mayence, Pistoia, Milan, Florence et Venise).

expo3 (auto-portrait)

Ce parcours retrace la carrière de l’artiste à travers de grandes thématiques qui révèlent ses recherches picturales, telles que la fragmentation de la forme par la lumière, la décomposition du mouvement ou encore la simplification de la ligne de contour. Ces expériences l’amèneront à développer un langage singulier mêlant abstraction et figuration.

Cette exposition évoque aussi les engagements moraux d’Hélène de Beauvoir. Dans ses tableaux féministes, elle dénonce la souffrance des femmes ; dans ses œuvres aux sujets politiques, elle décrit les révoltes étudiantes de Mai 1968, les atteintes à l’environnement ou l’hypocrisie morale et l’oppression.

Il semble que c’est véritablement à partir des événements de Mai 68 qu’Hélène engage vraiment son art au service de la réalité quotidienne. Ses peintures pleines de fureur et d’espoir représentent la jeunesse ayant bouleversé la France. En quelques mois, cette œuvre majeure compte plus de trente tableaux. Cette série, au titre controversé (« Joli mois de Mai ») a du mal à trouver un lieu d’exposition, c’est finalement au Moulin Rouge qu’elle a lieu. Les commentaires seront élogieux.

À partir des années 1970, la carrière d’Hélène devient internationale, elle expose dans le monde : Tokyo, Bruxelles, Lausanne, Rome, Milan, Amsterdam, Boston, Mexico, La Haye, Strasbourg, Prague, Paris et la Word Nasse Gallery de New York fait une rétrospective de ses œuvres féministes et écologistes.

Jean-Paul Sartre lui rend hommage dans la préface d’une exposition :

« [Hélène de Beauvoir] « a découvert de bonne heure qu’en fabriquant des simulacres on échoue à atteindre les choses. Mais elle aime trop la nature pour renoncer à s’en inspirer [ses œuvres s’inspirent en effet de forêts, de jardins, de plantes, de lagunes, d’animaux, de corps humains…] […]. Entre les vaines contraintes de l’imitation et l’aridité de l’abstraction pure, elle a inventé son chemin […]. Dans les tableaux d’Hélène de Beauvoir, une joie, une angoisse émanent avec une saisissante évidence d’images dont les contours ne sont pas tracés. […] il faut savoir […] dépasser l’apparente facilité […]. De même que dans un poème les mots ne servent qu’à cerner le silence, livrant au lecteur ce qu’il ne dissout pas, chez Hélène de Beauvoir, les couleurs et les formes sont l’envers d’une absence : celle du monde qu’elle fait exister en ne le représentant pas. »

En 1971, comme sa sœur, elle signe le manifeste des 343, regroupant des femmes révélant s’être fait avorter.

 

Elle voyagea beaucoup, vécut au Portugal, en Autriche, en Serbie, au Maroc et en Italie, puis elle s’installa avec son mari en Alsace au début des années 1960 et s’attacha profondément à cette région qui lui rend hommage cette année.

INFOS PRATIQUES

Musée Würth France Erstein

Z.I Ouest
Rue Georges Besse
F-67150 ERSTEIN
Tél : +33 (0)3 88 64 74 84

 

 

4 Comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s